Petite Histoire d’un grand pardon

Personne ne peut rester insensible au « phénomène Porcaro ». Comment se fait-il, qu’en ce début du XXIème siècle, où beaucoup ne croient plus ni en Dieu ni au Diable, tant de participants se déplacent tout les 15 août pour un pèlerinage, un pardon breton, en pleine campagne sur la commune de Porcaro? 40 ans après sa création, ce rassemblement connait toujours autant de succès avec des pèlerins peu ordinaires. Porcaro est devenu à la mi-août, le point de ralliement des motards de France et d’Europe.

Tout commence en 1953. À l’époque, Pierre Bégasse, président de l’Amicale Motocycliste de Rennes, vient animer des fêtes dans les différentes paroisses desservies par l’abbé Louis Prévoteau.

En 1969, l’abbé Prévoteau alors curé de Porcaro entre dans le milieu de la moto, avec, pour commencer, une 125 monet goyon. En 1971, Pierre Bégasse lui offre une moto : une 125 MZ, il commence alors à participer à divers rassemblements. En 1972 l’abbé se rend à Ohrid en Macédoine dans ex-Yougoslavie. Il passe son permis « gros cube » et Pierre Bégasse lui échange sa 125 MZ contre une 500 BMW série 2. Louis Prévoteau devient  »béhémiste » et restera fidèle à la marque allemande.

Mr et Mme Bégasse sur leur Side BMW

L‘abbé est passionné par la moto et encore plus par les motards et l’esprit qui y règne. Il continue de participer à de grands rallyes de la FIM en Europe : Francavilla Al Mare en Italie 1973, Krems en Autriche 1974, Neptune en Roumanie 1976, Melk en Autiche 1977….

En 1977, l’abbé Prévoteau effectue un premier pèlerinage à Fatima, au Portugal. Il apprécie vraiment le monde des motards et voudrait faire quelque chose avec eux, mais il ne sait pas trop quoi… En 1979, Jean-Yves Morel, rencontré au club moto de Rennes, lui répond : “Vous voulez une animation pour les motards, l’abbé ? Faites ce que vous savez faire : une messe et un pardon !” C’est ainsi qu’en 1979 a lieu la première Madone des motards avec 38 participants.

L'Histoire d'un Oratoire.

 

1988

Début de la création de l’oratoire….

Livret disponible au presbytère pour 5€

L’Abbé Prévoteau, recteur de Porcaro de 1967 à 2003

"L’abbé aime !"

L‘idée de la Madone est-elle née ce jour là ? L’abbé prend conscience de cette forte fraternité propre au monde des motards. Un milieu où toutes les différences sociales et les fossés entre générations sont gommés lors des rassemblements. Dans le monde de la moto on parle plus de cylindrée, de vitesse, de chrome que d’évangile. Un milieu qui sait déjà communiquer avec ses codes, ses valeurs et ses repères. Louis Prévoteau a tout compris, ces motards casqués, cuirassés, tatoués sont des gens authentiques réunis autour d’une même passion : la moto.

 Jean-Yves Morel, l’animateur de la première heure

  « En 1979 nous voulions organiser une procession en l’honneur de la Vierge pour notre club motocycliste. Nous nous sommes servis d’une petite statue que j’avais ramenée de Fatima qui est ainsi devenue la Madone des motards de Porcaro… Nous étions une trentaine de motards ”(L’abbé Prévoteau)

Aidée par de nombreux bénévoles, et par l’association paroissiale “Providence”, le Pardon va se développer d’année en année pour atteindre le nombre (depuis l’an 2000) de 15 000 à 20 000 participants chaque 14 et 15 août. 

En 2003, l’abbé Franck Bourges, alors vicaire à Redon, prend la succession de l’abbé Prévoteau comme animateur de ce Pardon hors du commun. L’Association ‘Porcaro Village des Motards’ en gère toute l’organisation matérielle. Et en 2007, c’est au tour du père Jean-François Audrain d’être nommé Aumônier des motards du Morbihan, en charge du pèlerinage de la Madone. Le père Antoine de Roeck lui succède en 2014.


Depuis, s’il faut garder une étape importante, c’est la bénédiction par l’évêque de Vannes de l’Oratoire après travaux d’agrandissement, et surtout, le couronnement de la statue au nom du Pape Benoît XVI, reconnaissant la Madone de Porcaro comme le Sanctuaire privilégié des Motards ! (15 août 2012)

Venez participer à notre histoire…

 La foule en communion avec les motards lors de la traditionnelle Balade

Les motos du Père Prevoteau

125 Monet-goyon

Début 1970

125 MZ

1971

500 BMW Serie 2

1972

BMW R90S

1974

BMW R100 RS

1977

BMW R65LS

1979

Moto Guzzi V7

1984

BMW K75

1986

BMW K75

1988

L’évangile au guidon

Reportage de la Madone des motards 2010 par « Emmanuel PELERIMAGES »

Père Jean François Audrain, curé de Guer et de Porcaro, a animé depuis 2008 jusqu’à 2014, le pèlerinage de la Madone des motards. Dans le sillage du Père Prévoteau, il a veillé à ce que ce rassemblement motocycliste devenu une véritable concentration réunissant chaque année de 15 à 20000 motards ne perde pas sa dimension originelle.

L’oratoire de la Madone des Motards

L‘année 1988 revêt une importance toute particulière avec le début de la construction de l’oratoire. Le gros œuvre de l’édifice a été réalisé au printemps. Ce n’est que l’année suivante en 1989 que l’oratoire est terminé. La porte et le dallage ont été mis en place à la fin 88 et le vitrail posé en ce mois d’août 1989.

1988 les bénévoles s’apprêtent à couler la dalle de l’oratoire

1989 l’équipe des bénévoles

L’année 2011 marque une étape importante : L’extension de l’oratoire devenu trop petit. En France, il n’y a qu’un seul oratoire pour les motards défunts. Beaucoup de familles veulent y mettre une plaque pour leurs chers disparus. La première pierre de l’extension à été posée le 14 août 2011 avec la bénédiction de l’évêque de Vannes Mgr Raymond Centène.

« Le lieu doit être digne et on ne peut continuer à déposer ces souvenirs par terre faute d’espace. D’où le choix de simplement allonger l’Oratoire, sans rien modifier de son apparence pour en garder le sens : « la Tente de la Rencontre » de Dieu par Marie et de toute la famille des Motards, des vivants et des morts. Ce Sanctuaire pourra alors poursuivre sa mission de rassemblement et de fraternité, d’échange et d’amitié, de consolation et d’entraide, de paix et de souvenir, d’intelligence et de sens pour l’avenir ! « 

Père Jean-François Audrain

1ère pierre de l’agrandissement de l’oratoire, avec Mgr Raymond Centène et le Président de la Providence Philippe Jehn (2011)

A l’occasion de l’agrandissement de l’oratoire, une étudiante aux beaux arts a réalisé ce vitrail en 2012.