Aumonerie

Le mot du père Antoine,

L'histoire du pardon de la Madone des motards se poursuit… Cette année encore, la Madone réunit autour d’elle de nombreux motards venus de tous les horizons. Bienvenue à tous ! C’est une joie de vous accueillir, comme nouvel aumônier de la Madone des motards ; avec vous tous, poursuivons l’oeuvre commencée il y a 36 ans !
C’est la Madone qui vous accueille, et tous les bénévoles (merci à eux !) qui se bougent pour que tout se passe bien, se mettent à son service ! Le fondateur de la Madone des motards, le Père Prévoteau, aimait parler de ces motards qui “se confi ent à la Madone avec une grande confi ance”. Ici, toute l’année, nous lui confi ons les motards, ceux qui sont sur la route, ceux qui nous ont quittés. Et ce pardon du 15 août est la manifestation de ce lien qui a été établi entre la Madone et nous. Je vous souhaite
de vivre à fond ce pardon. Demandez à la Madone des motards tout ce que vous voulez, et qui est bon pour vous. Invitez-la à rester présente avec vous pour vivre de Porcaro “six mois avant et six mois après”, comme disait le Père Prévoteau ! Avec tout cela, cette année, nous penserons tout particulièrement aux chrétiens d’Irak et des autres pays où la vie leur est diffi cile. Nous les confi ons tous à la Vierge pour qu’elle veille sur eux comme elle veille sur nous. Le témoignage de l’un d’eux au forum (17 h,
ce 14 août) nous rendra sensibles à leur sort. Il suivra la prière pour les défunts, à 16 h. Bonne Madone à chacun ! et Souviens-toi, sois prudent ! 

Pere antoine

Depuis le mois de mars 2015, un accueil physique permanent existe au presbytère. A défaut de rencontrer le Père Antoine qui réside à Guer, Léopold, se fera un plaisir de vous accueillir pour visiter les lieux. Motard depuis 1968, il participe au pardon de Porcaro depuis 1995 et a décidé de vivre dans la commune et de se mettre au service de ses amis motards.
En étant prévenu à l’avance, il peut prévoir hébergement, casse-croûte et café dans la convivialité. 

Contacts : 06 30 93 19 22 ou 02 97 22 06 42.

Aujourd’hui, de nombreux acteurs participent à la “Madone des motards” de Porcaro. L’association “La Providence” est la plus ancienne. Elle gère le champ du pèlerinage et la longère attenante à la Maison des motards. En lien avec les acteurs territoriaux et de très nombreux bénévoles, l’association “Porcaro Village des Motards”, née après le départ du père Prévoteau, gère la grosse organisation des 14 et 15 août (accueil des motards, concerts, balade). C’est l’aumônerie des motards, en lien avec la paroisse, qui anime spirituellement le pardon, tandis que le “Team de la Madone des motards” s’occupe du rayonnement de la Madone de Porcaro dans le monde des motards, et développe des actions au long de l’année pour faire connaître son message : “Souviens-toi, sois prudent”.
Tous ces acteurs sont au service d’une mosaïque de propositions, des plus profanes aux plus religieuses, des plus locales aux plus éloignées ! D’abord pour les 14 et 15 août : des temps de prière et d’échanges, processions et bénédictions, concerts et balade, exposition. Et au long de l’année, des stages de perfectionnement moto, des sorties pistes, des pèlerinages vers d’autres hauts lieux spirituels, en France ou à l’étranger, l’accueil de groupes de motards sur Porcaro, des balades, la participation à certaines épreuves sportives, et un partenariat solidaire avec Madagascar…
Tout ce qui permet à la Madone des motards de rayonner, ici à Porcaro, mais aussi sur toutes les routes de France et de Navarre !

Commentaires (2)

KERMARREC
  • 1. KERMARREC | 12/09/2015
mon frère m avait parle souvent de cette fête je n'imaginai pas quel ampleur ses aujourd'hui
il est décédé en moto malheureusement il y a maintenant il y a déjà 21ans et tous les ans je participe a cette manifestation pour le respect de tous les motards dcd depuis j ai mis sa photo dans la chapelle ainsi que d'autre amis je voulais vous témoigné toute mas sympathie
merci pour eux et a vous
que dieu vous garde
Le Fix
  • 2. Le Fix | 16/08/2015
Bonjour !
Je voudrais vous donner mon témoignage : je dois la vie à un motard prudent.
Lorsque j'avais 9 ans, à Brive La Gaillarde, j'étais avec mes parents dans une rue en pente. Un homme descendait la rue en moto.
A un moment, mes parents ont traversé la rue sans que je m'en rende compte. Lorsque je les ai vu de l'autre côté de la rue, j'ai traversé sans regarder, j'ai buté et je suis tombée au milieu de la rue . Or un motard arrivait en descendant la pente ; il a freiné et a pu s'arrêter à quelques centimètres de moi. Il a alors dit à mes parents bouleversés: "Quand je vois un enfant, je ralentis toujours" . Nous l'avons remercié. Il s'en est allé.
J'ignore son nom mais je prie souvent pour lui car je lui dois sans doute de ne pas être handicapée et d'avoir pu continuer à vivre.
La prudence d'un motard qui ralentit à la vue d'un enfant peut permettre à cet enfant de vivre encore de belles années. que soit remercié ce motard prudent et tous ses collègues qui sont attentifs aux enfants et à leurs parents. Merci à la Madone et à Son Fils !
Marie-Rose L

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau